Photos traditionnelles

Souffleuse de Verre ou quand l’artisanat devient de l’art !

Le soufflage du verre est la technique qui permet de produire en verre des volumes en creux (à partir d’un manchon initial), ou dans des techniques anciennes de miroiterie, de constituer les vitres et glaces, par simple déroulement du manchon initial. Ce travail se fait au moyen de la canne de verrier.

Un peu d’histoire

Né du sable et du feu, le verre est un des matériaux les plus anciens utilisés par l’homme. L’histoire de cette découverte, dont l’Encyclopédie Diderot notait qu’elle était la plus merveilleuse et la plus utile depuis celle des métaux, nous fait voyager de Babylone à l’Égypte antique, de Venise à la France de Colbert, pour se poursuivre aujourd’hui dans notre quotidien.

Il y a plus de 12 000 ans, nos ancêtres chassaient avec des flèches dont les pointes étaient parfois taillées dans des obsidiennes naturelles, ce verre d’origine volcanique, produit par le refroidissement de laves très riches en silice.

C’est probablement en Mésopotamie vers moins 4 500 ans, que fut découverte la manière d’élaborer le verre. Ce fut vraisemblablement le fruit du hasard, lors de la fusion de sables calciques avec de la soude pour la cuisson des poteries.

Ou alors, comme le raconte Pline dans Naturalis Historica (an 77 de notre ère), par des marins phéniciens qui, un jour voulurent établir un camp près de Belus en Asie Mineure, et ne pouvant trouver de pierres pour établir leur foyer, utilisèrent des blocs de soude qu’ils transportaient dans leur navire. Avec la chaleur du feu, le sable et la soude se transformèrent en pâte de verre.

Floriane Tourrilhes

Floriane aime révéler les choses cachées : un verre aux formes pures nous parle d’un naufrage, d’une catastrophe toujours actuelle ; trois luminaires suspendus livrent leur secret quand, inondés de lumière, ils projettent au sol un tapis immatériel aux motifs de labyrinthe. Une bouteille de chevet se révèle carafon pour tête à tête intégrant verres mesureurs.

Elle aime qu’un objet raconte plus que sa première apparence et que l’on puisse s’inventer des histoires apportant sens à notre quotidien. C’est par la matière du verre qu’elle a réussi à trouver son moyen d’expression.

Luminaires, bijoux, carafes, verres, vases, boules d’escalier, trophées… Tout est possible 🙂

La technique

Les pièces sont réalisées grâce à la technique du verre soufflé à la canne : le verrier « cueille » du verre en fusion (dans un four à 1100°C), souffle de l’air à l’aide de sa canne et façonne sa pièce, à main levée ou dans un moule.

Floriane utilise aussi la technique du filage de verre au chalumeau, qui consiste à fondre des baguettes de verre et à leur donner une forme.